Détails de la décoration par Joyce Wang

Soyez attentif à ces finitions minutieuses dans les nouveaux décors du Mandarin Oriental Hyde Park, London.


PAR DOMINIC LUTYENS
Dominic Lutyens rédige des articles sur la décoration d’intérieur pour des journaux et magazines tels que Vogue, le Financial Times et Elle Décoration. L’un de ses livres s’intitule Living with Mid-century Collectibles.

 

Mandarin Oriental Hyde Park, London, a entrepris les travaux de rénovation les plus importants et les plus ambitieux depuis sa création, il y 115 ans. Signés par la designer de renom, Joyce Wang, les nouveaux espaces intérieurs rendent hommage à l’environnement naturel et à l’héritage royal du parc voisin de Hyde Park tout en étant également contemporains et lumineux. Joyce Wang explique les idées ayant inspiré la conception des finitions. Pour découvrir les rénovations par vous-même, réservez maintenant. Lisez l’interview complète de Joyce Wang dans le Magazine MO, disponible dans votre chambre dans tous les établissements Mandarin Oriental.

PLUMES FOLLES

Remarquant des canards dans le parc voisin, Joyce Wang eut l’idée d’utiliser des plumes comme élément de décoration mais aussi comme motif. Des pochoirs en forme de plume ont été utilisés pour réaliser les dorures des miroirs au-dessus des têtes de lit des chambres. Elle a également adapté une illustration de plume de 1920 pour créer un motif, appliqué sur les panneaux de soie encadrés au mur dans les suites. Joyce Wang les a rendus encore plus somptueux en intégrant des feuilles de cuivre dans les espaces vides entre les motifs.

LISTE DE LECTURE

Loin de n’être que des accessoires de décoration créant une ambiance studieuse et confortable, les étagères de livres alignées par Joyce Wang comprennent des collections soigneusement conservées d’ouvrages anciens. Provenant des librairies de Mayfair, Heywood Hill, ses choix portent sur l’histoire de Londres, la politique, la royauté, la botanique et l’orfèvrerie. Des œuvres font également référence aux noms de certaines chambres. La suite Wallace rend par exemple hommage à Alfred Wallace, explorateur naturaliste qui co-publia avec Charles Darwin un traité sur la théorie de l’évolution par sélection naturelle. Son lien avec l’hôtel se retrouve dans les plantes qu’Alfred Wallace rapporta de son voyage en Asie du sud-est et qui, pour certaines, sont encore actuellement cultivées dans Hyde Park.

INFLUENCES EXTÉRIEURES

Joyce Wang a imaginé des tapis aux motifs inspirés des aspects changeants du paysage d’Hyde Park. « J’ai pris pour référence les beautés spectaculaires de la nature, comme les ombres magnifiques créées par les arbres, ainsi que les feuilles tourbillonnantes de l’automne et les reflets moirés de la lumière sur les étangs et les lacs », explique Joyce Wang.

RÉFÉRENCES ROYALES

Des figurines anciennes en laiton représentant des cerfs et des canards ornent abondamment les bibliothèques et les bureaux : un clin d’œil au fait qu’Hyde Park fut autrefois le terrain de chasse du roi Henry VIII. « Avec ces figurines, nous avons souhaité rendre hommage à la faune d’origine du parc, une ode au passé de ce lieu historique », dit Joyce Wang. Le parc est également connu pour Rotten Row, l’allée en sable aménagée par William III, et qui demeure encore de nos jours fort appréciée pour la pratique de l’équitation. Clin d’œil à la tradition équestre du parc, Joyce Wang a créé des luminaires de plafonds originaux, intégrant du crin de cheval. Vous pourrez les admirer dans les couloirs menant aux chambres.

SPLENDEUR ÉDOUARDIENNE

Le patrimoine de l’hôtel datant de l’époque du règne d’Edward VII a été conservé dans les suites aux tourelles romantiques, dignes d’un conte de fées, dotées d’espaces hexagonaux et de hauts plafonds. Joyce Wang a sublimé leur splendeur en les meublant de pièces typiquement britanniques : « Nous avons sélectionné des fauteuils club profonds, capitonnés de velours somptueux, ainsi que des canapés aux détails raffinés », explique-t-elle. 

LUMINOSITÉ

Joyce Wang a désiré inonder les chambres de lumière en évitant le mobilier trop imposant et en optant pour des matières aux tonalités claires ou même transparentes. « Pour donner aux meubles un aspect plus contemporain et léger, j’ai évité les éléments avec une base épaisse et leur ai préféré ceux associant le verre acrylique transparent et le métal », fait-elle remarquer. « J’ai également beaucoup utilisé de bois blond pour faire paraître les chambres plus lumineuses. »

Par quoi allez-vous vous laisser tenter ?

Découvrez par vous-même le résultat de ces rénovations en réservant l’un de nos forfaits attrayants. Venez goûter aux joies de Londres.

Le guide du shopping londonien par un architecte d’intérieur

Joyce Wang, le génie derrière la réfection en cours du Mandarin Oriental Hyde Park, London, dévoile les meilleurs magasins de la capitale

Réserver